Intervenant : Jean-Michel Huppé, Chargé de Recherche CNRS, Centre de Recherche Cerveau et Cognition, Toulouse
Lundi 08 février 2010 à 19h30 au Café des Facultés, 35 Rue des Lois à Toulouse.

Résumé :
Synesthésies : mythes et réalités contemporaines sur l’audition colorée, les alphabets en couleurs, le goût des mots et autres joyeuses particularités individuelles.

Notre façon de percevoir, de penser, d’imaginer, est toujours subjective. Comment savoir si la subjectivité d’autrui est identique à la mienne ? En ce qui concerne les synesthètes (quelques % de la population), il est certain que certains aspects de leur expérience subjective sont différents, si on les compare aux non-synesthètes ou même entre eux. Les sciences cognitives essaient depuis une dizaine d’année de rendre compte objectivement de ces différences grâce à des tests de psychologie expérimentale et l’IRM fonctionnelle – avec succès semble-t-il. Mais les données sont-elles fiables ? Et notre compréhension a-t-elle vraiment progressé, ou bien les synesthésies restent-elles énigmatiques ?

EST-CE  QUE  CES  LETTRES  ONT  LA  BONNE  COULEUR ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *