Les labos toulousains

CerCo – Centre de Recherche Cerveau & Cognition (UMR 5549) logo_cerco

 

Le CerCo est une unité mixte CNRS/Université Paul Sabatier (Toulouse 3) et l’une des 4 unités fondatrices de l’IFR 96 « Sciences du Cerveau » de Toulouse. Le CerCo rassemble plus de vingt chercheurs experts du système visuel, une trentaine de doctorants et post-doctorants et une équipe technique autour de 4 principaux thèmes de recherche :

Les objectifs scientifiques du CerCo sont centrés sur la vision, l’intégration multimodalitaire, et les fonctions cognitives telles que la perception de l’espace, la reconnaissance de l’objet mais aussi la conscience et les états mentaux.

Les recherches menées au CerCo ont plusieurs spécificités :

  • elles utilisent une approche parallèle chez le singe, l’homme sain, le patient et la machine créant ainsi une interface entre recherche fondamentale et recherche clinique.
  • elles sont multiniveaux (neurones, populations neuronales, réseaux de structures, organismes intégrés),
  • elles sont résolument pluridisciplinaires et font appel à une large panoplie d’approches méthodologiques convergentes et complémentaires relevant de l’anatomie, de la physiologie, des neurosciences intégratives et cognitives, de la neuropsychologie. Une dernière approche, celle des neurosciences computationnelles et théoriques, permet de réaliser une forte interface entre Biologie et Ingénieurie

Cette large panoplie d’approches est disponible grâce au plateau technique tout particulièrement performant dont bénéficie l’unité et qui s’articule autour d’une IRM 3T dédiée recherche pour le primate humain et non humain et grâce à l’engagement et à la compétence de l’équipe technique de l’Unité.

 

54CRCA – Centre de Recherches sur la Cognition Animale (UMR 5169)

 

Le Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA) a pour objectif principal l’étude pluridisciplinaire et comparée des processus cognitifs chez divers modèles animaux allant des invertébrés aux vertébrés.

  • Au niveau de l’individu, nous nous intéressons aux processus perceptifs, à l’attention sélective, et à l’apprentissage et la mémorisation d’indices ponctuels et de l’espace. La compréhension de ces processus nécessite la mise en oeuvre d’études pluridisciplinaires relevant d’approches diverses comme l’éthologie, la psychologie expérimentale, la neuroéthologie, la neurobiologie, la biologie moléculaire et la modélisation. Dans ce cadre, l’étude du cerveau animal et de sa plasticité est une priorité de notre unité.
  • Au niveau des sociétés ou des espèces vivant en groupe, nous nous intéressons aux règles comportementales permettant la coordination d’activités au sein des groupes, d’où peuvent émerger, par des processus d’auto-organisation, des comportements collectifs complexes. Nous étudions ainsi la cognition distribuée reposant sur les interactions et la transmission directe ou indirecte des informations entre individus. Dans ce cadre, des approches d’éthologie, de modélisation, de physique et robotique sont employées.

 

IRIT – Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (UMR 5505)Logo de l'IRIT

 

L’IRIT est une Unité Mixte de Recherche, UMR 5505, commune au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), à l’Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT), à l’Université Paul Sabatier (Toulouse 3) et à l’Université des Sciences Sociales Toulouse 1 (Toulouse 1). Cet institut de recherche est organisé autour des 7 thèmes suivants, auxquels sont rattachées 25 équipes, fédérant plus de 260 chercheurs et enseignants-chercheurs, près de 230 doctorants, 160 post-doctorants et contractuels ainsi qu’une équipe technique et administrative d’une cinquantaine de membres :

  •  thème 1 : Analyse et synthèse de l’information (4 équipes)
  •  thème 2 : Indexation et recherche d’informations (2 équipes)
  •  thème 3 : Interaction, Coopération, Adaptation paR l’Expérimentation (ICARE) (2 équipes)
  • thème 4 : Raisonnement et décision (3 équipes)
  • thème 5 : Modélisation, algorithmes et calcul haute performance (1 équipe)
  •  thème 6 : Architecture, systèmes et réseaux (5 équipes)
  •  thème 7 : Sûreté de développement du logiciel et certification (3 équipes)

 

120Octogone – Centre Interdisciplinaire des Sciences du Langage et de la Cognition (EA 4156)

L’Unité de Recherche Interdisciplinaire Octogone regroupe une centaine de membres, statutaires et doctorants, qui relèvent à la fois de la psychologie, des sciences du langage et des langues.
Le projet scientifique de l’unité porte sur l’étude de la cognition humaine au travers des différentes fonctions psychologiques  (langage oral et écrit, gestualité, émotions, cognition sociale, perception) chez le sujet sain -enfant et adulte – et chez le patient (aphasique, dément, autiste, épileptique etc).
Les travaux menés relèvent ainsi :
  • des sciences du langage et de la neuropsycholinguistique
  • de la psychologie des grandes fonctions cognitives  (perception, fonctions exécutives, langage…)
  • de la psychologie du développement typique et pathologique
  • de la psychopathologie de diverses fonctions mentales supérieures

Les enseignants-chercheurs et les doctorants d’Octogone se repartissent en 3 composantes :

Octogone comporte également une « Structure transversale » méthodologique (responsable Stéphane Vautier)

 

 

Le PRISSMH  est une Equipe d’Accueil habilitée par le ministère rattachée au Pôle de recherche Sciences du Vivant de l’Université Paul Sabatier.

Le PRISSMH étudie le mouvement humain et l’activité physique et sportive selon deux approches:

  • l’approche comportementale, à travers des disciplines telles que la biomécanique, la psychologie expérimentale ou les neurosciences, pour l’équipe LAPMA (Laboratoire Adaptation Perceptivo-Motrice et Apprentissage).
  • l’approche des sciences sociales pour l’équipe SOI (Sport, Organisations, Identité), en particulier la sociologie politique et celle de la socialisation.  L’équipe SOI est associée au « LABORATOIRE d’EXCELLENCE » SMS.

Des recherches fondamentales et finalisées sont conduites dans des contextes variés: laboratoire, loisirs, travail, écoles, prévention, recherche de performance et amélioration de la santé.

Le PRISSMH soutient l’ensemble des formations aux niveaux L, M et D de la F2SMH (Faculté des Sciences du Sport et du Mouvement Humain) dans le domaine des STAPS (Sciences et techniques des Activités Physiques et sportives, Section 74 du Conseil National des Universités).

 

Pour anticiper les grands défis interdisciplinaires que posent les systèmes et services émergents et à venir, le LAAS-CNRS a identifié deux axes stratégiques : Adream et Alive. Ils sont fondés sur les quatre champs disciplinaires qui constituent la marque de fabrique du laboratoire depuis sa création : l’informatique, la robotique, l’automatique et les micro et nano systèmes.

Au sein de ces disciplines, les thématiques de recherche du LAAS s’articulent autour de 8 thèmes animant l’activité des 22 équipes de recherche, unités de base de la recherche du laboratoire :

Le LAAS travaille ainsi sur divers types de systèmes : micro et nano systèmes, systèmes embarqués, systèmes intégrés, systèmes répartis à large échelle, systèmes biologiques, systèmes mobiles, systèmes autonomes et infrastructures critiques, ayant des domaines d’applications tels que : aéronautique, espace, transports, energie, services, santé, télécommunications, environnement, production et défense.

Le LAAS est également institut Carnot, label qui souligne largement les compétences pluridisciplinaires de la recherche publique au profit du monde socio-économique.

 

421
L’Unité mixte de recherche 825 (Inserm/Université Paul Sabatier) intitulée « Imagerie cérébrale et handicaps neurologiques » a pour objectif principal l’étude du cerveau humain et des principales pathologies qui l’affectent. Cette unité est composée de trois équipes :
  • L’équipe de Neuroimagerie fonctionnelle et clinique (Pr Isabelle Berry) mène des recherches sur les applications de l’imagerie de la connectivité, de l’atrophie et du métabolisme cérébraux.
  • L’équipe Handicaps neurologiques, stratégies thérapeutiques et plasticité cérébrale (Pierre Celsis) s’appuie sur les méthodes évoquées plus haut pour explorer cinq axes pathologiques : maladies d’Alzheimer et de Parkinson, dyslexie, accident vasculaire cérébral (AVC), tumeurs gliales, avec un intérêt particulier pour les fonctions motrices, de langage et de mémoire.
  • L’équipe Innovations thérapeutiques dans la pathologie vasculaire cérébrale (Isabelle Loubinoux)Par ailleurs, des cadres expérimentaux applicables à plusieurs de ces pathologies sont développés : étude de l’écriture et de ses perturbations, représentations sémantiques de l’action, influence de l’émotion sur les prises de décision.

Une réflexion au sujet de « Les labos toulousains »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>