La nouvelle conférence de mai est arrivée!

Les neurosciences au service de la sécurité aérienne ou comment l’étude du cerveau des pilotes peut prévenir l’erreur humaine – par Sébastien Scannella, chercheur en neurosciences (neuroergonomie) a l’isae-supaero 

 

secrets-pilote-avion-600x400

 

Depuis les étapes perceptives jusqu’aux traitements cognitifs de haut niveau, notre cerveau interprète le monde dans lequel nous évoluons pour créer une représentation de notre environnement en fonction de nos besoins.

Nos capteurs sensoriels ont une sensibilité limitée, nos ressources attentionnelles sont elles aussi limitées or les environnements dans lesquels nous évoluons sont de plus en plus riches en information. Il apparaît donc primordial de prendre en compte les limites du fonctionnement cérébral pour optimiser les interactions entre l’homme et les systèmes complexes, et ce particulièrement dans le domaine de l’aéronautique. C’est ce que propose l’approche neuroergonomique : utiliser les connaissances et les outils des neurosciences au service de l’être humain dans son environnement.

 

scannella (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>