Conférence sur le thème de la Perception visuelle de la 3D.
Intervenant : Alexandra Séverac-Cauquil, Maître de conférences à l’Université Toulouse-Paul Sabatier , Centre de Recherche Cerveau et Cognition, Toulouse
Avril 2010.

Résumé :Voir en 3D : une construction du cerveau
Le cinéma en 3D, auquel il est difficile d’échapper, est fondé sur ce principe : c’est grâce au décalage des 2 yeux que nous percevons les distances et la profondeur. Dans la vie de tous les jours, votre vision binoculaire vous permet de saisir et manipuler finement un objet, comme glisser le fil dans le chas d’une aiguille. Pourtant sur une photo, ou dans le cinéma conventionnel 2D, on a une impression de profondeur, une certaine idée de la distance. Fermez un œil et regardez autour de vous : la perception de la profondeur est conservée. Quels indices permettent au cerveau d’interpréter correctement distance et profondeur ? Sont-ils équivalents et interchangeables? Dans quelles pathologies sont ils impliqués quand ils dysfonctionnent? Les questions auxquelles tentent de répondre la recherche sur la vision 3D chez l’homme sont nombreuses et fascinantes, parmi lesquelles celle, nouvelle, de la participation des autres sens que la vision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *